Lee. K

"Je ne veux pas répondre aux questions personnelles. C'est l'une des raisons pour lesquelles je ne dessine jamais la bouche."

Le déni du langage est au cœur de la pratique de Lee K. La bouche, seul organe qui communique par la parole, peut exprimer des sentiments de différentes manières. Mais pour l’artiste, cette communication implique une perte de sensibilité qui peut induire un malentendu, un quiproquo. Les souffrances causées par cette incompréhension sont exprimées dans ses tableaux. Avec le temps, les sentiments et les émotions de l'artiste se sont accumulés et figés dans une composition révélant ces portraits sans bouche. La distorsion de la bouche dans son œuvre est définie comme « le déni de langage ».