TRANQUILITY IN LONELINESS

unnamed (6).jpg

Chen Ching-Jung, Après le tremblement de terre, 2015, Oil on canvas, 97 x 130 cm

Many artists attempt to communicate a feeling of isolation and loneliness through their paintings, it can be achieved using color and composition. Often the subjects are alone on the canvas or if others are also present, their eyes do not meet. The figures sometimes appear small in vast spaces, the scene seems to swallow them.

De nombreux artistes cherchent à communiquer un sentiment d’isolement et de solitude via leurs peintures, il peut être obtenu par la couleur et la composition. Souvent les personnages sont seuls dans la peinture ou si d’autres sont présents, leurs yeux ne se rencontrent pas. Les personnages sont parfois petits dans de vastes espaces, la toile semble les avaler.

unnamed (8).jpg

Chen Ching-Jung, Conversation dans le jardin, 2016, Oil on canvas, 162 x 130 cm

Chen Ching-Jung is a Taiwanese artist who seeks to make this feeling of isolation tangible in his paintings. He does still-life paintings where the objects depicted seem to have been dropped where they are. In the paintings featuring people, they are often alone or apart from others, conveying particular suffering. To express the element of loneliness, Chen plays on the arrangement of the elements of his paintings: often the frame is very vast, and the place where the character is seems immense yet empty. Time is frozen.

 

His style is often defined as "refined" and "classical" and great importance is given to symbolism. His work goes beyond realism and surrealism, and this quality can be considered the specificity of his paintings. He was also inspired by Picasso's blue period, and the bluish tones contribute to the impression of melancholy and loneliness that emanates from his works.

Chen Ching-Jung est un artiste taïwanais qui s’efforce de rendre tangible cette sensation d’isolation dans ses tableaux. Il peint de nombreuses natures mortes où les objets qui y sont représentés semblent avoir été abandonnés là où ils se trouvent. Dans les tableaux mettant en scène des personnes, celles-ci sont souvent seules ou à l’écart des autres, ce qui communique une certaine souffrance. Pour exprimer l’élément de solitude, Chen joue sur l’agencement des éléments de ses tableaux : souvent le cadre est très vaste, l’endroit où se trouve le personnage paraît immense et pourtant vide. Le temps y est comme figé.

Son style est souvent défini comme étant «raffiné» et «classique» et une grande importance est accordée au symbolisme. Son œuvre va au-delà du réalisme et du surréalisme et c’est cette qualité qui peut être considérée comme la spécificité de ses tableaux. Il s’inspire également de la période bleue de Picasso pour ses peintures, et les tons bleutés contribuent à l’impression de mélancolie et de solitude qui se dégage des œuvres..

 

 

 


unnamed (9).jpg

Chen Ching-Jung, Violoniste au lac Ri yuè, 2018, Oil on canvas, 55 x 46 cm

However, despite this theme of loneliness, a sense of tranquility emerges from Chen's paintings. It is possible to find peace in isolation, one can refocus on oneself to find inner serenity. We need solitude to process and unravel issues, by removing ourselves from the constraints, distractions, and influences imposed on us by others, solitude frees us and allows us to assimilate ideas and develop an identity and meaning in our lives. This is why Chen's paintings have a bittersweet quality.

Néanmoins malgré ce thème de la solitude, un sentiment de tranquillité émane des peintures de Chen. Il est possible de trouver la paix dans l’isolement, on peut se recentrer sur soi-même pour trouver une quiétude intérieure. Notre inconscient a besoin de solitude pour traiter et dénouer les problèmes, en nous soustrayant aux contraintes, aux distractions et aux influences que nous imposent les autres, la solitude nous libère pour nous permettre d’assimiler des idées et générer une identité et un sens à notre vie. C’est pour cela que les peintures de Chen ont un côté doux-amer.

unnamed (10).jpg

Chen Ching-Jung, Côte mélancolique, 2003, Oil on canvas, 195 x 130 cm

Finally, the artist combines his art with his own experiences and allows the audience to better understand the sufferings that exist in life and in society, thus offering people a chance to better understand others. At a time when human contact finds insurmountable barriers, as recently with the health crisis and lockdowns, this type of art becomes a mirror in which we can all catch a glimpse of our reflection. With his paintings, Chen communicates with each person and shows that he understands them.

Enfin, l’artiste allie son art avec ses propres expériences et permet au public de mieux comprendre les souffrances qui sont présentes dans la vie et la société, offrant par conséquent une chance de mieux comprendre l’autre. À une époque où le contact humain trouve des barrières insurmontables, comme récemment avec la crise sanitaire et les confinements, ce type d'art devient un miroir dans lequel nous pouvons tous entrevoir notre reflet. Avec ses peintures il communique avec chaque personne et montre qu’il les comprend.

unnamed (11).jpg

Written by Lilas Boulérot-Guillard